Posts in Lost Ark

Lost Ark, Bêta trois, clap premiere

mai 27th, 2018 Posted by Lost Ark 0 thoughts on “Lost Ark, Bêta trois, clap premiere”

Comme le souligne l’article de jeux on line dont vous trouverez une copie ci-dessous, le studio Smile Gate a lancé au moment de publier cet article sa bêta 3. Voyons de plus prêt ce qu’il en est dit :

Cette bêta 3 se concentre sur le confort de jeu, l’intérêt et l’accessibilité.

On l’a noté, la troisième et dernière phase de bêta fermée de Lost Ark (en attendant une bêta ouverte) vient d’être lancée en Corée du Sud et accueillera les joueurs locaux jusqu’au 3 juin prochain — à raison de douze heures par jour jusqu’au 31 mai, puis 24h/24 pour le dernier week-end.
Et si les deux premières sessions de tests visaient d’abord à éprouver les mécaniques de jeu, puis le contenu du MMO, cette troisième bêta doit se concentrer sur l’efficacité du gameplay — l’accessibilité, l’intérêt ou l’amusement de chacune des fonctionnalités du MMO.

 

À titre d’exemple, le studio SmileGate s’est notamment intéressé aux mécaniques de jeu maritimes de Lost Ark — une fonctionnalité initialement déployée en bêta 2, ayant suscité des critiques de la part des testeurs et ayant donc fait l’objet de plusieurs modifications dans l’optique de cette bêta 3.
Dans Lost Ark, les joueurs peuvent prendre les commandes de navires et s’aventurer librement sur les océans de l’univers de jeu, notamment pour voyager d’un continent à l’autre. Le mécanisme était jugé laborieux par les testeurs (plusieurs minutes de navigation manuelle pour atteindre un continent) et pour y remédier, le développeur a par exemple imaginé des « navires de croisière » faisant des allers et retours plus rapides (accessibles pour peu qu’on ait déjà navigué manuellement au moins une fois vers le continent de destination). Les joueurs peuvent dès lors se concentrer sur le coeur du contenu maritime : l’exploration, encouragée d’autant plus que de nouveaux points d’intérêts (des îles) ont été ajoutés dans les océans de Lost Ark.
Dans le même esprit, les navigateurs doivent prendre garde aux réserves de leur navire — chaque bateau se détériore progressivement quand il est en mer, d’autant plus rapidement en évoluant en zone dangereuse, et doit donc être réapprovisionné et réparé régulièrement. Le niveau de durabilité est maintenant mieux lisible et les ressources mieux signalées, notamment sur des îles à explorer, qui peuvent être fixes ou apparaitre aléatoirement dans le cadre d’événements communautaires. Le développeur y ajoute aussi un système de chasses aux trésors sous-marines (les zones d’intérêt sont signalées sur la carte et le joueur peut envoyer un plongeur), des raids maritimes devant mobiliser plusieurs capitaines ou encore la possibilité de récolter des ressources marines qui permettront de débloquer l’accès à des instances spécifiques. Et après ces expéditions fructueuses, les explorateurs pourront vendre leurs ressources ou renouveler leur réserve auprès de navires marchands prêts à les accueillir dans les principaux ports. Là encore, le mécanisme doit améliorer le confort de jeu.

Mais la principale nouveauté de cette troisième phase de tests repose sur l’ajout de deux nouvelles classes jouables, la Soul Master et l’Hawkeye.
On le sait, la Soul Master est une combattante utilisant une énergie psychique qu’elle concentre, tantôt pour se protéger, tantôt pour la focaliser avant de la libérer de façon explosive sur ses adversaires (elle décuple ainsi sa vitesse d’attaque et de déplacement pour déchainer ses coups).

L’Hawkeye est peut-être davantage attendu par les testeurs coréens. Seule classe à manier l’arc (le Devil Hunter et le Blaster du MMO utilisent des armes à feu), l’Hawkeye se révèle très technique à jouer — sa mécanique de jeu repose essentiellement sur sa capacité à améliorer sans cesse sa puissance de feu pour augmenter les dégâts infligés et éliminer ses adversaires avant qu’ils n’arrivent au corps à corps.
Ainsi, de prime abord, il n’attaque qu’en ligne droite (sur la trajectoire de ses flèches, l’obligeant donc à se positionner pour trouver le bon angle par rapport à l’adversaire) et il s’avère peu efficace au corps à corps (il dispose d’une dague, mais elle sert principalement à marquer ses cibles). Mais l’Hawkeye peut progressivement améliorer ses compétences, charger ses tirs pour augmenter les dégâts (mais en restant immobile le temps du chargement) et surtout remplir lentement une jauge (grâce à ses attaques de base) lui permettant d’invoquer un Faucon argenté. La créature harcèle l’ennemi, dispose de son propre jeu de compétences et permet à l’Hawkeye de débloquer de nouvelles capacités, notamment des attaques de zone explosives. On comprend les enjeux du gameplay de l’Hawkeye : de prime abord, il semble plutôt faible mais pour peu qu’il parvienne à remplir les conditions requises, il peut devenir dévastateur.

Pour ce premier article sur Lost Ark après en avoir parlé en communauté et la possibilité d’une bêta ouverte prochainement, il me semble intéressant de dire que c’est un produit à suivre.

Lost Ark Beta 2

juillet 20th, 2017 Posted by Lost Ark 0 thoughts on “Lost Ark Beta 2”

C’est les vacances et les bêta se suivent mais ne se ressemble pas spécialement. Dans les semaines à venir, le studio smilegate à l’origine de ce mmo hack’n’slash va proposé au public coréen une nouvelle bêta. Ne parlant ni ne lisant le coréen, voici ce qui nous en est rapporté par Jeuxonline :

En prévision de sa seconde phase de bêta, Lost Ark esquisse le contenu inédits des tests à venir : plusieurs nouvelles régions pourront être explorées dans le MMO, ayant toutes une histoire et des mystères bien gardés à percer.

On le notait récemment, Lost Ark doit faire prochainement l’objet d’une deuxième phase de bêta-test en Corée du Sud et en attendant l’ouverture des serveurs de jeu, le studio SmileGate esquisse le contenu inédit que les testeurs coréens pourront y découvrir. Et outre les traditionnels rééquilibrages et ajustements, cette nouvelle phase de bêta sera notamment l’occasion de s’aventurer dans de nouvelles contrées.

La contrée magique d’Handel

Une bêta 2 sous le signe de la magie pour Lost ArkLa plus significative est sans doute « Handel » (traduction libre depuis le coréen), un « territoire mystique baigné de magie » dont sont originaires l’Invocateur et l’Arcana (deux des nouvelles classes jouables de la bêta 2 de Lost Ark), mais aussi le Barde (une spécialisation déjà disponible lors de la première phase de tests du MMO). La région est réputée pour être calme et paisible, et on dit que sa population est résolument pacifiste (du moins de prime abord). On y trouve par ailleurs des ressources rares, notamment des herbes et des fleurs, introuvables ailleurs dans l’univers de jeu. On murmure cependant que la contrée abrite de nombreux lieux cachés, à découvrir pour en percer les mystères…

Le Royaume de Lutheran

LutheranLes testeurs pourront également explorer le Royaume de Lutheran. Là encore, un certain mystère plane sur les lieux : le royaume est associé à un ancien héros, Luther, réputé pour ses faits d’armes durant la Guerre sans fin, avant qu’il n’initie un long règne paisible de cinq siècles. Encore aujourd’hui, le château de Lutheran trône majestueusement au coeur des contrées occidentales du royaume et dans une nature préservée, on trouve aussi d’anciennes ruines antiques. Forte de la renommée de ses héros, la contrée est considérée comme un havre pour les combattants animés par un idéal de pureté chevaleresque… Mais depuis peu, des phénomènes étranges y surviennent et on raconte aujourd’hui que des malédictions et des créatures démoniaques hantent certains anciens hauts lieux du royaume.

L’île de Totoike

TotoikeL’île de Totoike est l’objet de nombreuses légendes. On raconte notamment qu’un géant de pierre, le dernier de son espèce après la Grande guerre, est à l’origine de toutes choses sur l’île. Après y avoir créé des créatures étranges et des plantes fabuleuses (qui, encore aujourd’hui, peuplent l’île), le géant aurait décidé de faire un somme et son sommeil se poursuit encore aujourd’hui — il est devenu l’île de Totoike. L’île est un lieu plutôt préservé, gardé par les nains Moko et les créatures de pierres, qu’on dit peu enclines à accueillir les étrangers…

 

La cité stérile d’Arthetine

ArthetineDans le cadre de la première phase de bêta, au cours du prologue du gunner, les joueurs avaient pu apercevoir la vaste cité d’Arthetine : ses habitants y ont toujours été férus de technologies, valorisant le progrès et le développement, mais se montrant peu intéressés par leur environnement — si bien que la région est aujourd’hui désertique et quasi stérile. Les scientifiques d’Arthetine travaillent maintenant activement à y remédier afin d’augmenter leurs chances de survie dans cet environnement hostile. Pour l’instant, leurs efforts sont vains et, pire encore, des expériences ratées les ont fait muter (on dit que les habitants d’Arthetine, les Kenans, ont maintenant le sang bleu et non plus rouge… et pour certains, leur mutation réserve d’autres surprises).

La contrée glacée de Shushire

ShushireNul ne s’aventure volontairement dans la contrée glacée de Shushire : un froid sibérien y règne toute l’année, si bien qu’aucune économie n’y est réellement viable — si ce n’est l’esclavage. On dit que la population locale y est si pauvre qu’elle en est réduite à se vendre elle-même aux marchands d’esclaves pour devenir une main d’oeuvre bon marché dans les tréfonds de la cité (mais pour quelles activités ?), où rares sont ceux à y survivre ou alors atrocement déformés.

 

 

 

World bosses

ChuoÉvidemment, toutes ces contrées abritent leurs lots de mystères et de dangers — incluant de nouveaux bosses mondiaux. On se souvient que la première phase de bêta intégrait un premier boss de raid (Berutooth). La bêta 2 en intègre donc de nouveaux, notamment Regyoros, un boss particulièrement puissant, rapide et agile, qui existe en deux versions : l’une maîtrisant une magie de ténèbres, l’autre une magie de glace.
Lost Ark intègre par ailleurs une nouvelle variété de boss, Chuo — inspiré des « chiens fu » chinois, ces créatures magiques qui devaient garder les demeures chinoises contre les démons et les esprits maléfiques. Dans le MMO, cette créature magique ancienne et colossale, dotée de la puissance des esprits et animée par un idéal de paix et de justice, avait pour mission de protéger les grandes forêts et d’éviter les catastrophes. Las, dans sa lutte contre le mal, Chuo a subit des attaques magiques qui le rongent et la créature attend depuis la venue de celui qui trouvera le moyen de le libérer de sa malédiction, afin qu’il puisse reprendre son rôle. Le développeur n’en dit pas plus, mais on imagine que les joueurs pourraient contribuer à cette libération, reste à déterminer comment et dans le cadre de quel type de raid.

source : http://www.jeuxonline.info/actualite/52969/beta-2-signe-magie-lost-ark

Lost Ark recherche des explorateurs

février 14th, 2017 Posted by Lost Ark 0 thoughts on “Lost Ark recherche des explorateurs”

Cela faisait bien longtemps que l’on n’avait plus de nouvelle pour Lost Ark. Voici l’information trouvée sur JoL concernant ce hack and slash coopératif :

Si Lost Ark se fait particulièrement discret depuis août dernier, le MMO hack & slash de SmileGate est bel et bien toujours en développement : le géant coréen recrute des testeurs locaux pour des tests internes.

Que ce soit en Corée comme en Occident, Lost Ark suscite déjà un fort engouement chez les joueurs. Pour autant, le studio SmileGate n’est pas prolixe quant aux avancées du développement — au point qu’aucune nouvelle information n’a filtré depuis la première phase de bêta-test coréenne en août dernier, pas même lors du G-Star 2016, en novembre, alors que le principal événement médiatique de l’industrie du jeu en Corée.

Lost Ark ressort néanmoins (un peu) de l’ombre aujourd’hui, à l’occasion d’une annonce publiée par SmileGate : le géant coréen recrute des testeurs « assurance qualité » (l’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 28 février prochain) pour mettre à l’épreuve la dernière mouture de Lost Ark, et plus spécifiquement « le système de progression, les métiers, les quêtes et les mécanismes de combat » du MMO hack & slash.
Des tests internes, donc, qui confirment que le jeu est toujours bel et bien en développement et qui pourraient augurer une nouvelle phase de bêta, ouverte un peu plus largement dans les semaines et mois à venir.

source : lien

Beta de Lost Ark 24-28 aout

août 18th, 2016 Posted by Lost Ark 2 thoughts on “Beta de Lost Ark 24-28 aout”

On l’a noté, Lost Ark accueillera ses premiers testeurs coréens du 24 au 28 août prochains et en attendant d’ouvrir ses serveurs de test, le studio SmileGate détaillait ce matin à la fois ses ambitions et le contenu de la bêta dans le cadre d’une conférence organisée en Corée et dont Inven rapporte les bons mots — avant d’illustrer le MMO dans une nouvelle bande-annonce de huit minutes de gameplay

On retient notamment des propos de SmileGate que la bêta se déroulera en trois temps et qu’elle a réellement vocation à tester à la fois le contenu du jeu et la stabilité des infrastructures techniques. Raison pour laquelle la version proposée en test sera « très différente » de celle qui sera finalement lancée (d’autant que la version actuelle repose encore sur l’Unreal Engine 3, mais que le MMO passera sur l’Unreal Engine 4 d’ici à sa bêta ouverte). Par exemple, les testeurs pourront progresser jusqu’au niveau 30 mais gagneront des niveaux bien plus rapidement sur les serveurs de tests.

Caractere 1
De même, toutes les classes ne seront pas jouables : sept classes seront disponibles, mais pas l’Arcana et l’Invocatrice (les spécialisations de mages), qu’on sait pourtant très populaires auprès des joueurs coréens, pour encourager les testeurs à découvrir les classes nécessitant davantage de tests (comme le barde et ses capacités de soutien, qui sera disponible sous forme de « classe cachée » à débloquer — la seule spécialisation de mages jouable en bêta, donc, qui sera « très facile à obtenir », selon le développeur qui considère que tous les testeurs devraient y avoir accès). En bêta, chaque classe disposera de huit slots de compétences à personnaliser grâce au système « Tripod » (une sorte d’arbre de compétences dont il faut débloquer les branches par paliers).
S’y ajoutent le « livre d’aventures » (rendant compte, peu ou prou, de l’exploration du monde et des récompenses qu’elle octroie), la possibilité de débloquer des hauts faits et des titres, la possibilité d’apprendre à jouer des instruments de musique ou encore d’améliorer ses « professions sociales » qui intègrent notamment l’artisanat et la récolte de ressources.

Dans un premier temps, six zones principales pourront être explorées en bêta #1 (mais pas de zones maritimes, ni de navigation ici), avec moult « contenus cachés » (des quêtes, des donjons, etc. qu’il faudra découvrir en nouant des contacts avec les populations locales, notamment).
On y trouvera quatre types de quêtes et trois sortes de donjons : trois donjons d’ARK (les donjons plus emblématiques et dangereux renfermant des artéfacts — les Ruines de Morai, la Tombe du RoI et le Mur de Gloire) en plus de donjons de groupes et les donjons normaux. Le développeur y ajoute des « instances cinématiques » (trois seront disponibles en bêta, huit à la sortie du jeu), c’est-à-dire des événements narratifs, entrecoupés de cut-scenes et se voulant épiques (comme le fait de prendre part à des sièges de forteresse), des raids en zones ouvertes face à des bosses imposants (sept en bêta) et des Portes du Chaos, qui s’ouvrent pour déverser des cohortes de monstres à repousser, obligeant les joueurs du lieu à se mobiliser (sur le modèle des failles de Rift, par exemple, même si dans Lost Ark les joueurs pourront s’aventurer jusque dans l’antre démoniaque des envahisseurs). Et s’y ajoute le Colisée, une arène PvP, qui permet de progresser au même titre que le contenu PvE.

Au-delà du contenu de la bêta, le studio SmileGate fixe ses ambitions : outre un objectif global reposant sur la « quête des Arks perdus », le développeur entend faire en sorte que les joueurs vivent « des moments mémorables », que le joueur « ait le sentiment d’être partie intégrante d’une grande aventure » (notamment grâce aux contenus narratifs), de « faire partie d’un monde » (via l’exploration), de piquer sa curiosité naturelle (avec les contenus cachés) ou de réaliser des exploits (les Portes du Chaos ou les raids de bosses doivent être marquants).
Les joueurs coréens pourront donc juger sur pièce dans quelques jours — suivi des joueurs chinois (la version chinoise est déjà en cours de conception), en attendant une version occidentale déjà annoncée mais non encore précisément datée.

source : jol

Lost Ark, bientôt une bêta coréenne

août 4th, 2016 Posted by Lost Ark 0 thoughts on “Lost Ark, bientôt une bêta coréenne”

La bêta coréenne de Lost Ark débutera le 24 août prochain. D’ici là, le studio SmileGate en détaille le contenu : une dizaine de classes jouables, des compétences martiales ou sociales, des donjons publics ou cachés et des raids, entre autres.

On l’a noté, la bêta coréenne de Lost Ark doit débuter dans quelques jours (les serveurs devraient ouvrir leurs portes le 24 août prochain en Corée) et d’ici là, le studio SmileGate esquisse le contenu de la version de test du MMO — sur un site officiel pris d’assaut et peu accessibles, mais la presse coréenne en relaie les bons mots.

Classes jouables

On retient d’abord qu’une dizaine de classes jouables seront disponibles en bêta (la version finale en promet 18 différentes), sur la base de quatre archétypes qu’on pourra progressivement spécialiser et ayant tous un gameplay bien spécifique. Bref tour d’horizon.

Liste des classesLost ark classe

  • L’archétype de guerrier, qui se décline :
    • Le Warlord : un tank protégé par un lourd bouclier, maniant une lance (qui renferme un canon et un grappin), dont les compétences se chargent. Plus la compétence est chargée longtemps, plus ses effets sont dévastateurs ;
    • Le Berserker : un combattant offensif dont les coups permettent de remplir un jauge de rage, servant à débloquer des coups spéciaux dévastateurs ;
  • L’archétype de combattante, qui se décline :
    • L’Infighter (une moniale) : une combattante utilisant deux types de chi à concentrer, l’un déterminant le nombre de coups portés quand l’autre influence l’intensité de chaque coup donné ;
    • Le Battlemaster (une élémentaliste) : la battlemaster est une combattante au corps à corps utilisant les éléments (l’eau, la terre, l’air et le feu) de façon tantôt défensive, tantôt offensive. Au gré des combats, elle accumule des points d’énergie (un, deux ou trois) qu’elle peut dépenser pour activer des attaques spéciales ;
  • L’archétype de tirailleur (gunner), qui se décline :
    • Le Devil Hunter (chasseur de démon) : un utilisateur d’armes à feu de différents effets et portées de tirs (certaines balles peuvent par exemple rebondir sur le décor pour atteindre des angles morts), supposant donc d’être capable de changer d’armes à la volée, selon les circonstances ;
    • Le Blaster : aucune information connue à cette heure (faut-il y voir un utilisateur d’explosifs ?) ;
  • L’archétype de magicienne, qui se décline :
    • La Barde : aucune information connue à cette heure ;
      Pour mémoire, dans le cadre des premières présentations de Lost Ark, SmileGate mentionnait une classe d’invocatrice (capable donc d’invoquer des créatures combattant à ses côtés) et une autre d’arcana (dont le gameplay reposait sur des decks de cartes à composer et permettant de déployer des sorts sous certaines conditions). On pourrait retrouver ces classes plus tard dans la bêta ou leurs mécaniques de jeu réadaptées dans d’autres classes.

Compétences et personnalisation

Pour mémoire, chaque classe peut par ailleurs être largement personnalisée grâce à un arbre de compétences qui lui est propre. Plus concrètement, à intervalles réguliers, le joueur peut débloquer de nouvelles compétences, qui ouvrent elles-mêmes la voie à des « branches » de spécialisations (sur trois niveaux de spécialisations). Chaque compétence peut donc être améliorée de différentes façons, que ce soit pour en augmenter les effets, la portée, les conditions d’utilisation, etc.
S’y ajoute par ailleurs des compétences sociales (des life skills) permettant au personnage de récolter des ressources ou de fabriquer des objets, entre autres, mais aussi de jouer d’instruments de musiques, par exemple. Le développeur précise en outre que l’équipement peut jouer un rôle déterminant dans l’efficacité des personnages à réaliser différents types d’action. Par exemple, un équipement approprié de marin permet de bénéficier de bonus de navigation, un équipement de mineur permet de récolter des gemmes et minerais plus efficacement, etc.

Un univers à explorer, des donjons à dénicher

Lost-Ark-CBT-map.jpg

Au-delà des classes, le développeur dévoile la carte de l’univers jouable en bêta. Et manifestement, chaque archétype dispose d’une zone de départ bien spécifique, avant de pouvoir s’aventurer sur un continent abritant des contenus de plus haut niveau.
On y trouve notamment des donjons. En bêta, deux donjons officiels seront disponibles (la Ruine de Morai et la Tombe du RoI), avec leurs lots de monstres, de pièges cachés mais aussi évidemment de trésors. S’y ajoutent également des donjons cachés, que les joueurs devront trouver grâce à des indices ou indiscrétions de la population locale (supposant donc d’aider les autochtones et d’améliorer sa réputation pour espérer obtenir leur aide). La bêta ouvrira aussi les portes d’un premier raid de boss, supposant la coopération de plusieurs joueurs, mais aussi de déjouer certaines énigmes et puzzles pour réussir à utiliser des armes de sièges face à des adversaires colossaux.
Des arènes PvP (accueillant des affrontements opposant deux équipes de trois joueurs) devraient aussi être disponibles à l’occasion des tests.

Si cette première phase de bêta accessibles aux joueurs coréens (et uniquement aux joueurs coréens pour l’instant, puisque les tests font l’objet d’un contrôle d’IP et que les recrutements se font à l’aide d’un identifiant local de sécurité sociale) s’est faite attendre longuement, on note que son contenu s’annonce relativement riche — et le développeur estime que cette première mouture du jeu devrait être relativement propre et optimisée. Pour autant, SmileGate assure aussi que l’avis des joueurs a vocation à être pris en compte et que des modifications restent possibles en fonction de l’avis des testeurs.

source : lien